Le rôle de l'accompagnant est de guider la personne, de l'aider, de la rassurer sur ses capacités, de l'encourager mais surtout d'éviter les mises en situations d'échecs.

L'importance des activités thérapeutiques en Institution/ à domicile

Une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer se retrouve confrontée, au fur et à mesure du temps, à la diminution de ses capacités cognitives, sensorielles et motrices.

Face à cela, on observe chez le malade un déclin cognitif mais aussi physique (perte de mémoire, troubles du langage, perte d'équilibre etc...).

Ainsi, je vous explique pourquoi, il est essentiel de mettre en place des activités thérapeutiques par le biais de jeux ludiques, pour le plaisir de la personne malade et pour le maintien, le plus longtemps possible de son autonomie et de ses capacités.

Aujourd'hui, face à la maladie, il est de notre devoir de nous battre pour ralentir et diminuer l'évolution des symptômes. Il est indispensable de ne pas laisser notre proche malade seul sans stimulation ni soutien.

Stimulation cognitive

La maladie d'Alzheimer est un ensemble de symptômes qui comprend la perte de mémoire, la diminution de ses capacités de jugement et de raisonnement, de comprendre, de penser etc... ce qui handicape et perturbe la personne au quotidien.

 

C'est pourquoi, il est indispensable de préserver et favoriser les capacités cognitives de la personne malade par des activités de mémoire, de connaissances, de cultures.

Cela ne permet pas de récupérer la mémoire mais de retarder la perte d'autonomie.

Stimulation sensorielle

La personne atteinte de la maladie d'Alzheimer a besoin de beaucoup de stimulis pour maintenir son autonomie.

C'est pourquoi le fait d'utiliser les sens (odeurs, textures, bruits, etc...) par le biais d'activités créatives, de cuisine ou de chant permettent d'attirer l'attention, la concentration et de créer un plaisir qui reste primordial.

Par exemple : En fouillant dans des sacs remplis de différents contenus (graines, riz, coton, etc...), les personnes doivent décrire ce qu'elles touchent et deviner ce que c'est.

Faire découvrir ou reconnaître des saveurs, des textures : c'est retrouver certaines sensations et redécouvrir des souvenirs olfactifs par le biais du jeu.

Stimulation motrice

Avec l'évolution de la maladie, on observe un déclin physique graduel. Ces changements auront une incidence sur la capacité de la personne à accomplir des gestes simples de la vie quotidienne : S'habiller, se coiffer, difficultés à manger.

 

Face à cela, nous devons préserver et favoriser les capacités restantes de la personne : ne pas faire à sa place mais la guider dans ses gestes.

Par exemple, une promenade dans le jardin ou à proximité du lieu de résidence permet de limiter et prévenir la perte d'autonomie mais on oublie souvent l'intérêt de la marche quotidienne.

Cet article vous a plu?  N'hésitez pas à le partager sur Facebook ou à l'envoyer à vos amis :-)

© 2017 - www.aideauxfamilles.com - Tous droits réservés-France

  • Facebook - White Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now